lydie salvaYre

1136_lydie_salvayre_2016.jpg
écouter
 

Biographie

Lydie Salvayre naît en 1948 d'un couple de républicains espagnols exilés dans le sud de la France depuis la fin de la Guerre civile espagnole. Son père est andalou, sa mère catalane. Elle passe son enfance à Auterive, près de Toulouse, dans le milieu modeste d'une colonie de réfugiés espagnols. Le français n'est pas sa langue maternelle, langue qu'elle découvre et avec laquelle elle se familiarise par la littérature :

« J’ai souvent coutume de dire que les Espagnols qui sont arrivés en France en tant que réfugiés politiques en 39, dans le village d’Auterive, constituaient une île espagnole à l’intérieur de la France. Ils étaient tous persuadés qu’ils partiraient bientôt, quand Franco serait chassé, et qu’ils rentreraient chez eux. […] Nous étions en Espagne ! Ils étaient en Espagne. Donc j’ai grandi dans une Espagne en France. »

Après une Licence de Lettres modernes à l’Université de Toulouse, elle fait ses études de médecine à la Faculté de Médecine de Toulouse, puis son internat en Psychiatrie. Elle devient pédopsychiatre, et est Médecin Directeur du CMPP de Bagnolet pendant 15 ans.

Elle est l’autrice d’une vingtaine de livres traduits dans de nombreux pays et dont certains ont fait l’objet d’adaptations théâtrales. La Déclaration, Juliard,1990 - prix Hermès du premier roman ; La Compagnie des spectres, Le Seuil, 1997 - prix Novembre ; BW, Le Seuil, 2009 - prix François-Billetdoux. En 2014, Pas Pleurer, Le Seuil, 2014, obtient le prix Goncourt.

L'écriture de ce roman est motivée par la lecture des Grands cimetières sous la lune de Georges Bernanos :

« Quand j’ai lu Les Grands cimetières sous la lune, j’ai eu un choc immense, parce que j’y découvrais une Espagne dont j’ignorais à ce point la violence. […] J’ai écrit la première page de Pas pleurer juste après avoir terminé la lecture des Grands cimetières sous la lune. Je ne suis pas sûre que j’aurais écrit ce livre sans cette lecture. »

En 2017, Tout homme est une nuit raconte l'histoire d'un jeune homme nommé Anas, aux origines espagnoles, qui apprend qu'il souffre d'un cancer et qui décide de fuir le monde, aussi bien sa compagne que son emploi. Il recherche sur leboncoin.fr un cercueil bio et confortable et s'installe loin, dans un village du Midi, où il se retrouve confronté à une bande de piliers de bar qui ne jurent que par Marine Le Pen et Donald Trump. Lydie Salvayre a expliqué qu'elle avait ressenti une intimation à écrire cet ouvrage dans le contexte politique de l'époque :

« Est arrivée la campagne présidentielle. Pas un jour ne passait sans que j’entende une bassesse, une invective, un propos xénophobe ou d’exclusion. Je me suis dit que je ne pouvais pas continuer à faire mes petits romans, comme si de rien n’était. Je ne pouvais pas et ne voulais pas me dérober, même si je tiens en suspicion la littérature qui surfe sur les événements présents pour aller à l’émotion et faire du réalisme à bon compte. Je suis souvent dans le désir du monde et dans le désir de retrait. Cette fois je me suis dit qu’il fallait y aller. »

En 2021 : Rêver Debout, Le Seuil ; Famille, Tristram.

 

Bibliographie

Romans, essais, biographies

La Déclaration, Julliard, 1990

La Vie commune, Julliard, 1991.

La Médaille, Le Seuil, 1993.

La Puissance des mouches, Le Seuil, 1995.

La Compagnie des spectres, Le Seuil, 1997.

Quelques conseils aux élèves huissiers, Verticales, 1997.

La Conférence de Cintegabelle, Le Seuil, 1999.

Les Belles âmes, Le Seuil, 2000.

Le Vif du vivant, Cercle d'art, 2001.

Et que les vers mangent le bœuf mort, Verticales, 2002.

Contre + CD audio avec Serge Teyssot-Gay et Marc Sens, Verticales, 2002.

Passage à l'ennemie, Le Seuil, 2003.

La Méthode Mila, Le Seuil, 2005.

Dis pas ça + CD audio avec Serge Teyssot-Gay, Marc Sens et Jean-Paul Roy, Verticales, 2006.

Lumières sur la CCAS. Les activités sociales des salariés de l'énergie, collectif, Cercle d'art, 2006.

Portrait de l'écrivain en animal domestique, Le Seuil, 2007.

Petit traité d'éducation lubrique, Cadex, 2008.

BW, Le Seuil, 2009.

Hymne, Le Seuil, 2011.

Sept femmes. Emily Brontë, Marina Tsvetaeva, Virginia Woolf, Colette, Sylvia Plath, Ingeborg Bachmann, Djuna Barnes, Librairie Académique Perrin, 2013.

Pas pleurer, Le Seuil, 2014. Prix Goncourt.

Tout homme est une nuit, Le Seuil, 2017.

Marcher jusqu'au soir, Stock, 2019.