SEPTEMBRE 2021

lydie salvayre

sur les grands chemins de

georges bernanos

COVER-21.jpg
dossier de presse

Lydie Salvaire © Martine Heissat

georges-bernanos-moto.jpg

Georges Bernanos. © collection famille Jean-Loup Bernanos.

Comment aller sur les pas d’un écrivain dont les chemins échappent à toute cartographie ?

Comment le définir, comment le qualifier, comment le situer, dès lors que sa vie et son œuvre échappent à toute assignation.  

Car Bernanos est profondément croyant, mais n’a pas de mots assez durs contre les bigots qui trahissent l’Évangile et contre l’Église catholique qui a béni la terreur exercée par les franquistes.

Il se déclare royaliste, mais la gauche le comble d’éloges à la sortie des Grands Cimetières sous la lune.

Il se défend d’être écrivain, mais ne cesse passionnément d’écrire.

Amoureux de La France, il ne fait que la fuir et errer très loin d’elle.

Antidreyfusard, il préface un ouvrage collectif sur l’insurrection du ghetto de Varsovie,

Infiniment sensible, infiniment tendre, infiniment compassionnel lorsqu’il évoque les Enfants Humiliés, et entre tous les enfants humiliés : Mouchette, la seconde Mouchette, celle de la Nouvelle Histoire de Mouchette, il éclate en colères terribles contre tout ce qu’il trouve bas.

Contre le déshonneur de l’armistice conclu au nom du réalisme.

Contre le réalisme qui est « le bon sens des salauds ».

Contre le pétainisme, « cette anémie morale », cette « décoloration de la conscience ».

Contre Hitler, contre Staline, contre le Vatican, contre « la farce sanglante du franquisme », et contre Claudel qui s’est couché devant elle.

Contre la honte que constitue la signature du Traité de Munich et contre la paix honteuse qui en découle.

Contre la dictature de l’argent et le contrôle qu’elle exerce sur les hommes qu’elle mue en animaux économiques.

Contre ceux qui s’acharnent « à maintenir coûte que coûte, fût-ce en ayant l’air de le combattre, le système à l’intérieur duquel ils ont acquis richesse et puissance »

Contre l’Académie et ses Académiciens (« Quand je n’aurai plus qu’une paire de fesses pour penser, j’irai la poser à l’Académie »).

Contre les intellectuels professionnels presque toujours complices du pouvoir.

Contre les « tantes maurassiennes ».

Contre la vie politique française qui lui donne envie de vomir.

Contre les démocraties à « l’humanitarisme foireux et hypocrite ».

Contre ce qu’il nomme la civilisation des machines qui engendre une vie tout entière orientée vers la notion de rendement, d’efficience et de profit et entrave ainsi gravement nos libertés.

Bernanos a écrit qu’il fallait beaucoup d’indisciplinés pour faire un peuple libre. Nous nous efforcerons, durant ces quelques jours passés à ses côtés, d’être aussi indisciplinés que possible.

Lydie Salvayre, avril 2021.

 

Programme 2021

JEUDI16 SEPTEMBRE
 

THÉÂTRE LA GUÉRÉTOISE DE SPECTACLE |

15 h · « La guerre et l’exil ». De Lydie Salvayre à Georges Bernanos, par

Jean Guiloineau.
15 h 45 · « J’écris dans la colère ». À propos de Lydie Salvayre, par Dominique Viart.
16 h 30 · « De la distanciation au corps à corps ». La famille face à l’héritage de l’auteur, par Gilles et Yves Bernanos, Jean-Pascal Hattu.

CINÉMA LE SÉNÉCHAL |

 

projection

21 h · Georges Bernanos : histoire d’un homme libre, 2019 - 52 min.
De Yves Bernanos et Jean-Pascal Hattu.

VENDREDI 17 SEPTEMBRE


THÉÂTRE LA GUÉRÉTOISE DE SPECTACLE |


conférences
9 h · Bernanos, dans quelle intention ?, par Lydie Salvayre.
9 h 30 · Barbey, Bloy, Bernanos ou les belluaires de la fureur catholique, par François Angelier.
10 h 15 · Bernanos, psychopathologie de la médiocrité, par Jean Birnbaum.
11 h · Le Journal d’un curé de campagne et Sous le soleil de Satan. « Le cilice de Donissan ». Exalter la nature spirituelle de l’homme, par Mathieu Larnaudie.

 

14 h · Autour du Dialogue des Carmélites, par Sylvie Germain..
14 h 45 · Bernanos face à ses démons, Monsieur Ouine, par Jean-Marie Chevrier.

table ronde
15 h 30 · La question de la grâce, une attitude pascalienne, avecFrançois Angelier, Jean Birnbaum, Sylvie Germain, Pierre Michon (s.r.). Modération : Francesca Isidori.

conférence
16 h 30 · Nouvelle histoire de Mouchette. par Maylis de Kerangal.
table ronde
17 h 15 · Mouchette au cinéma.La question de l’adaptation et de la déclinaison d’un même personnage du livre à l’écran, avec Sandrine Bonnaire, Hélène Gaudy, Maylis de Kerangal.
Modération : Francesca Isidori

 

VENDREDI 17 SEPTEMBRE

 

BIBLIOTHÈQUE DU GRAND GUÉRET |


18 h 30 · Inauguration des Rencontres et de l'exposition « Bernanos, terre d'enfance en Artois ».

J’habitais, au temps de ma jeunesse, une vieille chère maison dans les arbres, un minuscule hameau du pays d’Artois, plein d’un murmure de feuillage et d’eau vive.

La terre d’Artois au cœur de l’esthétique et de la spiritualité bernanosiennes.


CINÉMA LE SÉNÉCHAL |

 

projection
21 h · Sous le soleil de Satan, 1987, de Maurice Pialat
Présentation : Sandrine Bonnaire, Hélène Gaudy.

SAMEDI 18 SEPTEMBRE

THÉÂTRE LA GUÉRÉTOISE DE SPECTACLE |


conférence
9 h · Mystique de l’écriture, joie de la lecture : éditer et lire
Bernanos, par Emmanuelle Lambert et Guillaume Louet.
débat
9 h 45 · Portrait de Bernanos en Don Quichotte, avec Lydie Salvayre et
Elodie Karaki.
conférence
10 h 30 · Le génie colérique de Bernanos, ou comment concilier ivresse et fulgurances, par Arno Bertina.
table ronde
11 h 15 · Bernanos l’homme libre avant tout, à la rubrique des révoltés. (Les Grands Cimetières sous la lune, Les Enfants humiliés, La Liberté, pour quoi faire ? La France contre les robots), avec Arno Bertina, Sébastien Lapaque, Lydie Salvayre.
Modération : Élodie Karaki.

conférence
14 h · Saudades do Brasil, (1938-1945), par Sébastien Lapaque.
débats
14 h 45 · « Une lettre dans un portefeuille ». Simone Weil à Georges Bernanos. Impressions de la guerre d’Espagne, avec Adrien Bosc et Lydie Salvayre.
15 h 30 · Le face-à-face fraternel : Les Grands Cimetières sous la lune et Pas pleurer. Bernanos auteur pour le XXIe siècle ; c’est aussi un enjeu de ce projet qui associe Lydie Salvayre dont le roman Pas Pleurer peut faire office de témoin entre les mondes d’hier et d’aujourd’hui.  Avec Lydie Salvayre et Francesca Isidori.
conférence
16 h 15 · Soigner les âmes, par Emmanuel Venet.

débat
21 h · Bernanos et la crise technologique mondiale, avec François Angelier et Thierry Clermont.


théâtre
21 h 30 · La France contre les robots.
coadaptation : Jean-Baptiste Sastre et Gilles Bernanos.

mise en scène : Hiam Abbass et Jean-Baptiste Sastre.

 

DIMANCHE 19 SEPTEMBRE

 

MAIRIE |

Cavalcade
10 h 30 · La fête du bœuf gras, défilé d’un bœuf enguirlandé et de tous les participants aux Rencontres.

Avec Biche, bovin de race limousine, élevage Pascal Josse.
Musique : Thierry Bourguignon & compagnie.


LES JARDINS DE LA MAISON JOUHANDEAU |

10 rue Joseph-Ducouret.

 

lectures
14 h 30 · Chaminadour, de Marcel Jouhandeau par Irène Morgadinho et Jean-Marie Chevrier.